Des sceaux royaux et princiers de la Renaissance, inédits, à la BnF

1558_Sceau delphinal de François II et Marie Stuart _BnF

Dessin du sceau delphinal de François II et Marie Stuart, reine d’Ecosse (1558)

A la confluence du projet de recherche BnF et de la thèse que je mène : les collections. Et, dans ces collections, le bonheur de découvrir de nouveaux sceaux royaux et princiers du XVe siècle. Ils seront, bien sûr, décrits dans le cadre du doctorat, mais pourquoi priver la communauté d’un premier signalement? Voici donc les sceaux qui viendront enrichir,  (nous l’espérons) les collections sigillographiques de moulages :

-une empreinte du sceau de Charles X, le cardinal de Bourbon ;

-une empreinte du sceau delphinal de François II et Marie Stuart (1558) ;

] Lettres de provisions d’office pour Henry d’Escoubleau, évêque de Maillesais,  nommé conseiller et premier aumônier de François, duc d’Alençon, par le décès de Robert Fournier . A Paris, le 13 septembre 1573.

Empreinte du grand sceau de François, duc d’Alençon, en 1573 (NAF 3061, avant restauration).

-une empreinte nouvelle d’un grand sceau de François, duc d’Alençon (1573), autre que celle en Douët d’Arc D344 (1573), que les restaurateurs ont pris en charge à l’atelier au vu de sa très grande fragilité ; et deux petits sceaux du même ;

BNF, NAF 3061

Contre-sceau du grand sceau de François, duc d’Alençon (1573)

-trois empreintes de Henri, dauphin de France, futur Henri II ;

-une empreinte du grand sceau de François, dauphin de France, premier fils de François Ier (conservée, elle, aux Archives nationales);

-les empreintes des sceaux des Parlements, au milieu du XVIe siècle ;

Et d’autres encore. Ces quelques exemples montrent, une fois encore, tout l’intérêt du projet de recherche, qui a pour objectif de conserver et de mettre en valeur ces sceaux.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *