Qu’advenait-il des matrices de sceaux perdues?

Pierre Clairambault, notre fidèle généalogiste, nous donne un curieux document extrait des registres des audiences du Chatelet de Paris, pour l’année 1411, que nous retranscrivons ci-dessous. Nous apprenons que les matrices pouvaient être portées dans des bourses, que les possesseurs déclaraient leur perte au Chatelet plus ou moins rapidement après la perte, et qu’ils étaient capable d’une fine description héraldique.

BnF, Clairambault 3, page 1 ; copie sur papier, de la main de Clairambault.

[1] Sceaux perdus revoquez des reg[istres] des audiences du Chastellet de Paris.

[2] 15 avril apres Pasques 1411. Aujourd’huy Daniel Bouquelot, disant que le jour d’hier il avoit perdu et adhiré un sien signet gravé en carrure auquel estoit empreinte un escu barré au travers a 3 molettes et une hermine au bout de l’escu en haut, au bout duquel estoit escrit son nom, a revoqué et revoque par ces presentes, disant que d’icelui il ne vouloit ne entendoit plus user, protestant que ce ou temps a venir il estoit trouvé par autre personne que on ne le peut obliger.

[2] 28 may 1411. Ce jour Gervais de la Planche, escuyer seigneur de Pluiller, en Anjou, disant que le jour d’huy environt 7 heures du matin il avoit perdu et adhiré par cas fortuit son seel auquel estoit empreint un escu ondoyé a une fesse au travers dudit escu, lequel escu est tenu de 2 aigles, et au dessus dudit a un timbre a teste de demoiselle en chief, et s on nom et surnom autour, a revoqué, cassé et annullé sondit seel.

[3] 25 juin 1411. Aujourd’hui Bertrant Mare d’Argent, escuier disant que un mois ou environ il avoit perdu et adhiré son seel auquel estoit empreint un escu a 3 besans d’argent, au dessus duquel avoit un timbre et son nom et surnom autour, a rappellé et revoqué ledit seel.

[4] 18 juillet 1411. Aujourd’huy Jean Malivoire, escuier bouteiller de M. le Comte de St Paul, disant que le jour d’hier il avoit perdu et adhiré par cas fortuit sa bourse ouquelle estoit son seel et ou estoit empreint un escu ouquel avoit un oliphant contre un arbre et son nom et surnom autour, a revoqué et rappellé sondit seel.

[5] 29 juillet 1411. Aujourd’huy Jean de Ligny, dis Camuses, escuier, disant que près trois semaines il avoit perdu et adhiré son seel ouquel estoit empreint un escu dedans, lequel avoit un un [sic] aigle qui avoit en la poitrine une coquille, au dessus dudit escu avoit un timbre a col d’aigle, sur lequel avoit un chapeau de Montauban, a revoqué et annulé sondit seel.

[6] 17 juillet 1411. Aujourd’huy Jean Dues, escuier, disant que pres 2 mois en çà ou environ il a perdu et adiré son seel ouquel estoit empeint un escu dedans, lequel sont sept molettes et un croissant, en la pointe duquel avoit une molette d’esperon et son nom et surnom autour, a revoqué sondit seel, affermant que d’icelui ne du pareil il ne se vouloit ne entendoit user.

[7] 19 aoust 1411. Ce jour, frere Jaques de Serre, prieur de St Julien le Pauvre, disant que ce jourd’huy l’y avoit esté mal pris et [imblé] son seel ou quel estoit empreint 3 meules de moulin et 4 lions, et un escu escartellé en l’un d’eux desquels a 3 meulles,  et es 2 autres quartiers en chacun d’iceux 2 lions, et son nom et surnom autour, a rappellé et revoqué sondit seel, affermant &.

[8] 22 septembre 1411. Aujourd’huy Gibaut de St Urain, escuier, disant que le jour d’hier il perdit et adhira une sienne bourse, dedans laquelle avoit un sien seel, dont souloit user, au quel estoit empreint un escu a 5 lambeaux et un trefle, et son nom et surnom autour, a revoqué et cassé et annulé sondit seul seel.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *