Une rentrée studieuse : étudiantes restauratrices et restauratrices découvrent les Mélanges de Colbert

La rentrée sigillographique s’annonçait riche en rencontres à la BnF, et elle ne nous déçoit pas. Trois étudiantes, dont deux en Master I et une diplômée, de l’université Sorbonne-Paris I et quatre restauratrices de la BnF ont travaillé, pendant deux semaines, pour se familiariser avec la conservation des chartes des Mélanges de Colbert. Au programme : Philippe le Bel, Louis le Hutin, Philippe V, Charles V, Philippe le Hardi, Guillaume III de Saxe, Henry VII, pour les médiévistes, François Ier, Charles Quint, Louise de Savoie et Henry VIII, et une partie du traité de Crépy (1544) pour le plus grand bonheur des seiziémistes. Le petites mains, déjà familières des techniques de restauration de reliure et Arts graphiques, ont ainsi pu approcher de très près trente actes scellés. Au delà de l’aspect technique, l’objectif principal de cette rencontre était d’envisager la complexité des niveaux de traitements physiques et numériques, et leur nécessaire coordination, sur une collection au combien précieuse.

Lire la suite