Les archives du Cogner, ou collection Chappée, à la une

Peu nombreux sont les lecteurs connaissant l’existence d’une splendide collection de la BnF, celle des Archives du Cogner ou collection Chappée, du nom de son auteur Julien Chappée. L’ayant moi-même découvert au cours de ce projet de recherche, j’ai cru que cette découverte méritait d’être partagée : rdv donc sur la page « Guide de recherche  au Département des manuscrits », pour une présentation sommaire, issue du travail de recherche et de catalogage de Mathieu Lescuyer, directeur adjoint au département des Manuscrits. Bonnes recherches!

Louis XIV, Saint-Michel terrassant le démon de Raphaël et le sceau de l’ordre de Saint-Michel (1701)

Rares sont les archives donnant matière à disserter sur le commandement d’une nouvelle matrice de sceau royal. Pierre Clairambault nous a laissé sa propre contribution au choix du nouveau sceau de l’ordre de Saint-Michel, en 1701, après la nomination du nouveau chancelier M. de Torcy. La matrice avait déjà été changée en 1664, suite à la réformation des statuts de l’ordre. A cette date, elle avait été gravée par Antoine Aury, graveur général des sceaux du roi, pour 170 l. t. En 1701, Pierre Clairambault, généalogiste des ordres du roi, est chargé de rechercher les exemples des anciens sceaux afin de soumettre ces exemples au roi et au chancelier : il trouve ainsi le sceau gravé sous Charles IX (que nous ne connaissons pas), celui de 1664, ainsi que l’estampe de la cérémonie de 1662 dont il a fini par retrouvé la planche, à défaut d’un tirage!

La commande du nouveau sceau émane de haut : Louis XIV veut qu’elle soit imitée du tableau de Raphaël, Saint-Michel terrassant le démon. L’historien pense immédiatement au tableau dit « le Grand Saint-Michel » (Louvre, inv. 610). Commandé en 1518 par le pape Léon X à l’intention de François Ier, ce tableau magnifiait sans fard l’Ordre de Saint-Michel dont 518roi thel, chrbntin éiait grandmaîttr. Il ost tennant de l&rsquorasoncire à la matrice de scea1, u vau de sonppemigee : 51nchf- d&rsquoœouvre avait étéofefent au souve ai" dansuan dontexe l’intense actvmità d plomat que, ta nstaement de-crris de-contde lesToursl. pounnan,: 51 de si  que Clairambault recommand, u chancelie1 des ondrei, pour la matrice au sceai, harlt de lui-même : 51 tableau que 518roi avaitintêite éiaitbtinlePe tid Saint-Michel (Louvre, inv. 09s), ar acmériat que l’une mérlt de tableaux ce thel,pe tins formans e;ines par Raphaël dans les-annéen 103- 105l. rlobablement e;in, pourrlt uce l&rsquoUrabioX à l’intention de François Ier, ce tableau ostlluiaue s rasonctà à l’ordr18royae d: le piss-t- il pi, pour u, adleau derlemrnciement pour 51ncolcire de l&rsquo ondre de>Saint-Miche1, ettribtàeau uc?  Louis XIV connaisiaitbtin ce e tid tablea,: luiqlui l&rsquo avaitacqluse à la pore deMazapri en 661.!

ReccueieSaint-Miche1, ta les-retoerusl.VIs;Ordra de>Saint-Miche (pPièces de 168e à1729)t" />)

Saint-Miche1, ta les-retoerusl.VIs;Ordra de>Saint-Miche (pPièces de 168e à1729).Ssourc: gnaplic.-bn..f)

<" style=ntext-align: justify"Slighblnu4,eau pisrag,t qu&rsquouanmouflade-conserni oncpellectio DdepJules-eux Archives nationale, etesue de a, granda f dilini du de sii du sceaa de 170ncponserni par Clairambaule d:cremouflade de 05 mom dedimèntdi,l ahapRaraement éni tié  delaemmatriceaujsou l&rsquohluivindonaue dans lescpellectioeepPubl quu4, ou l&rsquouan sumouflade deabe 51qlualié>. de-contda-sceaunl&rsquola mlhieueunsement pi, énimoufé>!

Clairambaulpr class="wp-captioe-text"Dde sii du sceaa de l’Ordra de>Saint-Michex grani on 170n par Chbloh te, àPaprsl. BnF, Clairambaul 1245,s f l.137. Gnaplic

DSCN7440g"pr class="wp-captioe-text"Mouflade du sceaa de l’Ordra de>Saint-Michex de 170), conserni oncpellectio DdepJules-eux Archives nationalee. Archives nationaleV, supféement7376>!

&rrr;e