Les « Pièces originales » du Cabinet des titres

Signalement des Pièces originales (Cabinet des titres)

  • Volumétrie : 3061 volumes reliés in-folio, demi-parchemin blanc;
  • Cotes extrêmes : Fr. 26485 à 31773 ; tomaison particulière de 1 à 3061 ;
  • Fonds liés : les PO font partie des six collections généalogiques constituées à partir du Cabinet des Titres par Charles d’Hozier (dont les Dossires bleus, Carrés d’Hozier, Cabinet d’Hozier, Nouveau d’Hozier et Chérin)
  • Dates extrêmes : IXe-XIXe siècles
  • Classement : les pièces généalogiques sont classées par famille, et par ordre alphabétique. Dans chaque dossier de familial, les pièces sont classées par ordre chronologiques.
  • Note sur la description du contenu : cette collection comprend des pièces de natures archivistiques très diverses, relatives à l’histoire des familles ayant versé des titres de noblesse sous l’Ancien régime : pièces de la Chambre des comptes de Paris, actes notariés, rentes sur l’Hôtel de ville, montres d’armes, arbres généalogiques, chartes, mandements, copies, extraits, etc.). L’ensemble prend un aspect ventilé, qui peut rendre complexe les dépouillements du chercheur qui s’aventurerait au delà de l’aspect généalogique:   toute recherche sur l’ autorité émettrice des actes, sur un thème transversal ou sur un aspect diplomatique ou sigillographique est rendu délicat par le classement alphabétique (retenant généralement le bénéficiaire de l’acte).
  • Catalogues et inventaires généraux :

OMONT H., Catalogue général des Manuscrits français. Ancien petit fonds III (n°25697 à 33264 du fonds français), éditions Ernest Leroux, Paris, 1897.

Table générale manuscrite, embrassant en un seul ordre alphabétique tous les noms de personnes dont les dossiers sont conservés dans les six séries généalogiques.

Catalogue Archives et Manuscrits : seuls les volumes 1-20 sont indéxés, par rétroconversion du catalogue d’Omont. http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ead.html?id=FRBNFEAD000045410

Miscellanées de la BnF : Orientation des lecteurs par une notice descriptive des ressources généalogiques du Cabinet des Titres et de l’Armorial général. http://grebib.bnf.fr/html/cabinet_titres.html

Répertoire alphabétique d’Ulysse Robert : répertoire des séries généalogiques de la BnF, pour les six collections, par nom de famille. Accessible depuis Gallica, ou, plus facilement, depuis le page Libguide de la BnF: http://bnf.libguides.com/manuscrits/collections/occident  

Il existe un fichier d’Ulysse Robert, classant toute les pièces de la collection par années, chronologiquement, chaque pièce étant analysée sur un petit papier ; les années sont assemblées par paquet. Il conservé dans des boîtes de bois. Il n’est pas numérisé, et sa communication nécessiterait un important travail de préparation.

GRANDO D., LEVANDAL C., Repertoire alphabétique des six séries généalogiques du Cabinet des Titres du département des manuscrits de la Bibliothèque nationale de France, Générep, Paris, 2006 [répertoire informatique disponible en salle P, MDC 12-13175 ; répertoire papier disponible en salle de références de Richelieu, 017 MSS HOZI C1-C11 )

GERARD J.-P., Répertoire des ressources généalogiques et héraldiques du département des manuscrits de la Biblliothèque nationale de France, mémoire et documents, Versailles, 2003, salle de référence de Richelieu en 929.1 GER, et aux Manuscrits occidentaux à demander à la banque de salle [Mss 8° Impr. 8836 double)

  • Catalogues et inventaires sigillographiques

ROMAN J., Inventaire des sceaux de la collection des Pièces originales du Cabinet des Titres à la Bibliothèque nationale de France, 2 tomes, Imprimerie nationale, Paris, 1909, V-943p. [Seul le premier volume est paru, les volumes II (notices Nade à Ruault) et le volume III (Ruault à Zoboly) sont inédits et manuscrits. L’inventaire est classé par ordre alphabétique des noms de sigillants. Sont indiqués : les titres du sigillant ; une description iconographique du champ et une retranscription de la légende ; la nature diplomatique de l’acte, la forme du sceau, ses dimensions, sa couleur, son mode d’apposition ; la cote du volume, le numéro de dossier et de la pièce scellée ; les renvois aux catalogues alors existants (Douët d’Arcq, Clairambault) le cas échéant. 50% environ des sceaux décrits ont été moulés dans la collection dite des « Pièces originales » des Archives nationales de France. Les moulages ont été réalisés après la couture des sceaux sur les supports des volumes, et les fils apparaissent donc sur les tirages en plâtres. Les plâtres ainsi produits ne sont pas tous patinés, mais en bon état. Il est important de souligner que tous les sceaux des PO n’ont pas fait l’objet d’un moulage, loin s’en faut : tous ceux déjà moulés et repertoriés dans les catalogues de Douët d’Arcq et de la collection Clairambault n’ont pas été retenus. Les sceau de l’époque moderne sont également moins représentés. Le chiffre de 15 000 empreintes avancé par Roman doit donc être pris avec beaucoup de précaution]

2 réflexions au sujet de « Les « Pièces originales » du Cabinet des titres »

    • Bonjour,
      Vous avez raison, c’est l’un des instruments de recherche qui améliorerait considérablement l’accessibilité de la collection des Pièces originales, s’il était publié. Néanmoins, il faut noter quelques limites, qui conditionnent son utilisation : il contient un certain nombre d’erreurs, qu’il conviendrait de rectifier ; il ne décrit pas la totalité des sceaux de la collection ; enfin, les deux volumes manuscrits sont conservés sur un site différent de la Bibliothèque nationale de France. Il me semble qu’une numérisation de ces deux volumes manuscrits, et une mise en ligne aiderait beaucoup la communauté des chercheurs, du moins dans un premier temps. Mon opinion personnelle serait de regrouper ces deux manuscrits avec le premier volume en ligne sur Gallica, pour conserver la cohérence de l’instrument et faciliter son utilisation. Quant à la publication, elle demanderait un travail préalable conséquent, ne serait-ce qu’un récolement des sceaux originaux et des moulages. Mais, qui sait, peut-être ce travail sera-t-il un jour remis sur l’écheveau?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *